www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
entente athlétique du plateau est (eape)
Actualités
Sortie annuelle Marche Nordique du 11 septembre à Criel sur Mer
Commentez cette actualité
21 Septembre 2021 - JMB
Sortie annuelle Marche Nordique du 11 septembre à Criel sur Mer

Environ 120 marcheurs se sont retrouvés le samedi 11 septembre à Criel-sur-Mer pour la sortie annuelle de notre club. Partenaire de l'EAPE, Harmonie Mutuelle était présent à nos côtés pour cette sortie importante dans la vie du club. Habituellement, cette sortie a lieu en avril. Mais Covid oblige. De ce fait, seuls les « anciens » ayant reconduit leur adhésion pour la saison 2021-2022 ont pu participer, ce qui explique une assistance en légère baisse par rapport aux précédentes éditions. Ce nombre de 120 est néanmoins un excellent score, d’autant que c’était la reprise et qu’il fallait pouvoir « avaler » les kilomètres, entre 11,5 et 15 selon les groupes.

Mais avant de parler du déroulement de la journée, un peu d’histoire au sujet de Criel.

 

Petit historique

 

Curborius, Créolium ou Criolium sont les racines lointaines de Criel

L'existence du village remonte à l'époque celtique.

Les fouilles entreprises par l'Abbé Cochet dès 1846 retrouvent les vestiges, sculptures et objets de la vie quotidienne remontant à l'époque gallo-romaine, témoin d'une agglomération qui regroupait déjà au XIII° siècle quelque 1800 habitants.

Le bourg de Criel s'abrite au creux de la vallée de l'Yères, à deux kilomètres en retrait du littoral de la côte d'Albâtre, surmonté au nord-ouest par le Mont Joli Bois, autrefois appelé Mont Acqueux, où était édifiée naguère l'église de Saint Valéry, aujourd'hui entièrement disparue.

L'invasion anglaise conquiert au Moyen âge toutes les forteresses du Comté d'Eu.

En 1872, s'ouvre la ligne de chemin de fer de Dieppe à Eu, avec la gare de « Criel-Touffreville » située près du viaduc qui enjambe l'Yères. La ligne sera utilisée pour le transport des galets ramassés sur le littoral et expédiés dans le monde entier à des fins industrielles.

La fin du XIX° siècle voit l'essor des deux plages et en particulier de Mesnil-Val, dotées de casinos, de somptueux hôtels, et de villas balnéaires à l'architecture novatrice et typique de la côte normande. La seconde guerre mondiale entraîne la disparition de la plupart de ces bâtiments.

 

Manoir de Briançon (point de départ)

Construit à la fin du XVIe siècle, propriété des seigneurs de Briançon, le manoir est racheté en 1695 par Anne Marie Louise d'Orléans, "la Grande Mademoiselle", cousine de Louis XIV.

Elle le convertit en hospice voué à l'éducation des orphelins de marins.

Il devient la Mairie de Criel en 1972, après le départ des dernières religieuses et abrite actuellement les locaux administratifs, la bibliothèque et le cyber espace ainsi que diverses salles d'activités pour les associations et les réceptions.

 

Déroulement de la journée

 

Pour certains d’entre nous, la journée a débuté à Bonsecours, pour du co-voiturage.

Tout le monde s’est retrouvé à proximité du Manoir de Briançon vers 9 heures où nous avons réparti les participants en cinq groupes :

1.     20 personnes en santé-loisir avec Raphaël et Gilbert

2.     26 en tonic (ou tonique pour les puristes de la langue de Molière) avec Véronique et Gérard

3.     29 en tonic + avec Laurence et Cathy (coach très occasionnel)

4.     25 en sportif avec Fred et Didier

5.     20 en intensif / sportif avec Romain et Jean-Marie

 

Sens horaire : deux de ces groupes (2 et 4) ont fait le circuit dans le sens des aiguilles d’une montre (même si les montres n’ont pratiquement plus d’aiguilles). Ils ont dû attaquer à froid une côte assez longue qui les a conduits sur le plateau vers Mesnil-à-Caux avant de rejoindre le bord de mer sur le GR 21. A noter que ce GR 21 a été élu « randonnée 2020 préférée des français ».

Autant dire qu’il y aurait eu de jolies prises de vue à faire si la brume marine ne s’était pas invitée… Heureusement, la pluie nous a épargnés. Le soleil est même venu prendre l’apéro avec nous. Mais n’anticipons pas.

Par la suite, l’itinéraire a conduit les deux groupes vers le Bois Joli au bout duquel on découvre un superbe panorama sur la Côte d’Albâtre. Où peut-on trouver meilleur point de vue puisque l’on arrive de cette manière au sommet de la plus haute falaise de craie d’Europe (109 m d’altitude) ?

Retour vers la case départ en passant par la plage de Criel puis devant un immeuble ayant servi de kommandantur pendant la seconde guerre mondiale.

 

Sens antihoraire : les trois autres groupes (1, 3 et 5) ont emprunté ce sens, avec quelques variantes. C’est ainsi qu’après avoir contourné les marais partiellement asséchés de la vallée de l’Yères*, les intensifs-sportifs ont gravi une belle grimpette au nord de Criel. De là, une belle vue sur la côte d’Albâtre, en direction de la centrale nucléaire de Penly, non visible avec le temps couvert du jour. Mais pourquoi cette montée puisque l’aller-retour était au programme ??? Il fallait bien allonger la sauce pour ce groupe !!!

 

*L'Yères prend sa source dans la basse forêt d'Eu, à Aubermesnil-aux-Érables, au sud de Foucarmont, à 1 km au nord-ouest du mont Gournoy (209 m), à une altitude de 128 m. Son cours, de 40 km, s’achève à Criel-sur-Mer où se situe son embouchure.

 

Pour tout le monde, le parcours s’est prolongé par la plage puis la montée vers le Bois Joli précédemment mentionné, soit par une côte relativement aisée pour le groupe santé-loisir, soit par la sévère grimpette montant en direct vers la fameuse falaise de 109m.

La suite s’est faite par le GR21, ou plutôt par une déviation consécutive au risque d’éboulement de pans de falaise, avant de rejoindre le tracé officiel.

 

En fin de parcours, tout le monde s’est retrouvé à l’arrivée, au Manoir de Briançon (mairie de Criel). Là, il était recommandé de passer à l’intérieur de la cour de ce manoir pour admirer ces lieux chargés d’histoire.

 

Apéro et repas : la municipalité de Criel n’ayant pas souhaité que l’on prenne le repas sur la magnifique pelouse proche du manoir, nous nous sommes retrouvés face au château de Chantereine, auprès duquel tout le monde était passé pendant la marche.

Avant de commencer les agapes, un apéritif offert par Harmonie Mutuelle (merci à Raynald, son représentant) a été servi.

Le soleil aidant, la pelouse fut alors transformée en un patchwork multicolore (le bleu étant bien entendu la couleur dominante !). Là, chacun a pu se remémorer notre belle matinée.

 

Avec une telle reprise, nul doute que nos sorties hebdomadaires vont reprendre sous les meilleurs auspices.

 

 

les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
14/10 >
07/10 >
30/09 >
24/09 >
16/07 >
15/07 >
15/07 >
13/07 >
08/07 >
02/07 >
01/07 >
29/06 >
23/06 >
18/06 >
17/06 >
15/06 >
11/06 >
10/06 >
08/06 >
08/06 >
BLOG/FORUM
FORUM
RUNNING
CLIQUER ICI.

FACEBOOK
MARCHE NORDIQUE

CLIQUEZ ICI.

Stade Sottevillais 76
HARMONIE MUTUELLE

Partenaire de l'EAPE
Les Espaces