www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
entente athlétique du plateau est (eape)
Actualités
Zoom #10 : Marche nordique - Tonique
Commentez cette actualité
28 Mars 2018 - Benoît PATROU
Zoom #10 : Marche nordique - Tonique
Dans le cadre des 25 ans du club, chaque semaine jusqu'à la fin de la saison sportive, un groupe du club sera mis en avant afin d'en savoir plus sur ce dernier.

Aujourd’hui, nous vous présentons un groupe de la section marche nordique : le groupe tonique pratiquant le samedi matin de 9h00 à 10h30. Il est dirigé par Laurence Le Men qui encadre ses 27 marcheurs avec ardeur.

Pas de musique à l’échauffement, mais l’animation présente dès 9h00 nous fait comprendre l’importance de ces retrouvailles hebdomadaires. Dès le début de la séance, on peut remarquer un papier dans la main de Laurence qui n’est autre que ses annotations sur le chemin à suivre. Cela fait sourire ses marcheurs et permet de légères pauses lorsque la coach hésite entre deux directions. Ce papier n’empêche pas quelques déviations, offrant un bonus de séance pour le plus grand bonheur de tous.

   

La marche nordique est une discipline athlétique et Laurence lie ainsi l’activité avec la compétition. Elle a pour souhait que de plus en plus de marcheurs se confrontent au chronomètre en n'oubliant pas de porter haut les couleurs de l'EAPE. Elle incite donc son groupe à participer à certaines compétitions. Pour cela, avec l’aide de ceux qu’elle a déjà motivé, elle partage l’ambiance qu’on y trouve. Plusieurs membres ont d’ailleurs participé à la course de la Ronce qui a eu lieu le week end dernier.

   

Comme Patrice, Laurence aime beaucoup intégrer quelques exercices de renforcement musculaires ou une introduction au Nordic fit. Elle apporte en plus de nombreux conseils techniques au sein de la séance. Tout ceci permet ensuite de s’améliorer en marche nordique et il est toujours plaisant de constater ses progrès.

 

 


Interview du coach, Laurence Le Men

- Depuis combien de temps pratiques-tu la marche nordique ?

J'ai commencé la marche nordique dès la première année de sa mise place au club, en 2009. Je pratiquais un peu la course à pied, mais je ressentais quelques soucis physiques. Alors pourquoi ne pas s'initier à la marche nordique ?

A l'époque, il n’y avait pas de groupes de niveau et seulement deux coachs étaient présents : Anne et Raphaël. Lorsque nous marchions à Franqueville, Mesnil-Esnard ou Bonsecours, nous passions pour des extra-terrestres, des illuminés. Nous entendions de façon régulière : "Mais, que faites-vous avec des bâtons, il n'y a pas de neige !". Sous les bons conseils de Anne et Raphaël, nous avons persévéré et les habitants se sont habitués à voir des marcheurs en phase d'échauffement, en mouvement et en phase d'étirements. Aujourd'hui, les marcheurs nordiques font partie du décor sur le plateau Est.

- Depuis combien de temps es-tu coach et pourquoi as-tu choisi de l’être ?

Plusieurs fois, j'ai été amenée à remplacer Anne lors de ses jours d'examens. Un beau jour, Raphaël m'a proposé de devenir coach. J'ai encadré mon premier groupe lors de saison 2011/2012. A la Toussaint, j'ai suivi une formation à la fois pratique et théorique avec Frédéric Moreau et Patrice Duboc. Après un QCM et un rapport à rendre, nous avons reçu de la FFA notre diplôme officiel. J'adore encadrer les séances de marche nordique. J'essaie de prodiguer à mes marcheurs les meilleurs conseils et varier les échauffements et étirements, de ponctuer les séances soit de fractionné soit d'exercices de renforcement musculaire. Mon souhait le plus cher est de réaliser une véritable harmonie entre les marcheurs.

- Comment définirais-tu la relation avec tes marcheurs ?

J'ai de l'affection pour mes marcheurs. Je m'attache à eux. Aussi, ai-je toujours un petit pincement au cœur lorsque l'un d'entre eux quitte le groupe soit parce qu'il a réalisé des progrès lui permettant d'accéder au groupe supérieur, soit parce que physiquement, il ressent le besoin d'évoluer dans un groupe moins rapide.Je peux aussi être ferme pour les inviter à cesser leur babillage pendant le fractionné.

- Quel est ton meilleur souvenir en tant que coach ?

Mon meilleur souvenir, je l'ai vécu dans une compétition de marche sportive. Après avoir foulé les routes sur le Paris-Mantes (54 km), j'ai décidé avec un autre marcheur de participer aux 24h00 de la Voie Romaine à Lillebonne.  Le but : réaliser le maximum de km en 24h00 sur un parcours de 1,2 km dans un très joli jardin. Après un entraînement de près de 4 mois, nous avons pris de départ de cette belle épreuve et avons relevé le défi ; Stéphan a couvert près de 120 km et moi 96,7 km. A l'issue de tous ces efforts, quel bonheur ! Et l'ambiance, extraordinaire : les concurrents s'encourageaient mutuellement, les organisateurs vous soutenaient à chaque passage de la ligne du chrono.

- Penses-tu avoir une expression favorite ou une gestuelle qui te correspond?

Comme dans les Bronzés, ce qui compte c'est le planté du bâton !

 


Interview d’une marcheuse, Chantal Hugelier