www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
entente athlétique du plateau est (eape)
Actualités
Zoom #3 : Marche Nordique - Vendredi Tonique
Commentez cette actualité
9 Février 2018 - PATROU BENOIT
Zoom #3 : Marche Nordique - Vendredi Tonique

Dans le cadre des 25 ans du club, chaque semaine jusqu'à la fin de la saison sportive, un groupe du club sera mis en avant afin d'en savoir plus sur ce dernier.

Aujourd’hui nous vous présentons un groupe de marche nordique : le groupe tonique du vendredi matin marchant de 9h15 à 10h45. Ce groupe composé de 25 marcheurs est encadré par Saber. Ces derniers ont un objectif commun, celui d’allier plaisir et défoulement dans un rythme soutenu à travers divers lieux.

Une séance de marche commence par un bon échauffement avant d’aller marcher. Les articulations sont mobilisées de façon dynamique pendant une dizaine de minutes. Pour ce faire, les bâtons sont utilisés dans chaque exercice, ce qui permet un échauffement moins traditionnel.

Chaque semaine le lieu de marche change et varie dans les différentes communes du plateau Est. Lors de la séance, le cardio va être plus ou moins sollicité avec des côtes ou des périodes d’accélération. L’allure restant toujours adaptée au niveau du groupe. Au sein du groupe, le niveau personnel de chacun est également différent. C’est pour cela que de légères pauses sont effectuées durant la sortie pour se réhydrater et rassembler tout le monde. La séance se termine toujours par des étirements, toujours en utilisant les bâtons.

Selon Annick Dehays, qui fait partie des premiers membres de ce groupe,  sous l’initiative de Daniel Pinson, certains marcheurs se réunissent le mardi matin. Ce créneau qui n’est pas encadré par l’EAPE  réunit la plupart des membres du vendredi matin ainsi que quelques autres personnes de divers groupes. Cela leur permet de se retrouver une nouvelle fois dans la semaine et de passer un bon moment en partageant leur passion commun.

Un petit rituel n’est jamais manqué puisque la veille de  chaque vacances, tous les membres apportent de quoi déguster un repas copieux afin d’en profiter après la séance. De bons moments sont ainsi partagés au sein de ce groupe très convivial.

 


Interview du coach : Saber Salah

Quand as-tu commencé la pratique de l’athlétisme et de la marche nordique ?

J’ai commencé l’athlétisme au lycée dans le cadre du cross UNSS après avoir joué au foot pendant quelques années. J’ai tout de suite démarré par une pratique compétitive et les résultats ont assez rapidement suivi. C’est pour cette raison que j’ai persévéré dans cette discipline. J’ai été champion de France junior sur 1500m, vice-champion de France sur 800 m en salle et décroché quelques sélections en équipe de France jeune sur piste et en cross-country. Pour ce qui est de la marche nordique, j’ai découvert l’activité il y a 4 ans en Alsace et c’est en arrivant à l’EAPE que j’ai approfondi cette pratique que j’apprécie particulièrement.

Depuis combien de temps es-tu coach et pourquoi as-tu choisi de l’être ?

En tant qu’athlète, je m’intéressais déjà au contenu et aux objectifs de mon entraînement que j’ai pu approfondir lors de mes études en STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives). Pendant que j’étais étudiant, j’ai profité de passer mon brevet d’état 1er degré dans la perspective de devenir entraîneur. Lors de mes deux années aux Etats-Unis, j’ai pu parfaire mon approche de l’entraînement et me confronter à un autre état d’esprit. De retour dans mon premier club à Colmar, j’ai eu l’opportunité de transmettre mon expérience et mes connaissances acquises tout au long de mon parcours. Désormais, depuis septembre 2017, je suis permanent à l’EAPE et je m’occupe d’animer et entraîner l’école d’athlétisme, le demi-fond en binôme avec Amaury et la marche nordique.

Comment définirais-tu ta relation avec les sportifs que tu encadres ?

Face à la diversité des publics, je me dois d’adapter ma manière d’encadrer. Avec les enfants, je suis aussi bien dans un rôle d’entraîneur pour développer les qualités motrices et physiques que dans un rôle d’éducateur pour permettre l’épanouissement de chacun. Avec les demi-fondeurs, j’ai une démarche plus compétitive en les familiarisant avec les facteurs propices à la performance. A la marche nordique, je suis garant de la qualité de la séance qui se démarque de la simple randonnée, j’assure la sécurité des marcheurs tout en maintenant une certaine cohésion. Quel que soit le groupe, je pense que la relation humaine est au cœur de mon approche.

Quel est ton meilleur souvenir en tant que coach ?

Au vu de la multiplicité des profils, je ne saurais hiérarchiser mes souvenirs. J’attache autant d’importance à la progression d’un enfant qu’à un sportif accompli qui décroche une médaille. J’admire également une personne faisant preuve de combativité et de dépassement de soi. Beaucoup de personnes m’ont déjà marquées dans ma jeune carrière de coach.

Penses-tu avoir une expression favorite ou une gestuelle qui te correspond?

Ce n’est pas vraiment une expression mais j’aime minimiser l’impact de la séance à venir. Donc, on démarre toujours « calmement », on accélère « doucement » et on finit à bloc « tranquillement ».

 



Interview d’un marcheur : Jean Marie Padieu

Quand avez-vous commencé la marche nordique?

J’ai toujours aimé marcher depuis que je suis jeune mais une fois à la retraite, j’ai  essayé cette activité avec un petit groupe de personne que nous avons formé. Cela n’était pas régulier et ne correspondait donc pas tout à fait à mes attentes. C’est le père de Laurence Le Men qui m’a alors fait découvrir la marche nordique il y a 5 ans et j’ai ainsi quitté mon groupe de marche pour rejoindre celui  de  marche nordique au sein de l’EAPE.

Pratiquez-vous la marche nordique en compétition?

Oui je fais une à deux compétitions de 11km par an lorsque le club le propose  et ce depuis ma première année à l’EAPE. J’aime y être présent et y participer  pour l’ambiance que chaque compétition procure, le plaisir de se retrouver avec les autres mais aussi pour observer le fruit de mes entraînements. Malgré la régularité de mes résultats d’une course à une autre, les cadets de ma catégorie me font baisser en place mais cela me motive davantage.

Quel est votre meilleur souvenir?

Je garde un excellent souvenir lors de ma première année de marche nordique, un samedi matin. Nous n’étions que deux marcheurs en plus du coach Laurence Le Men, Il faisait froid et il neigeait mais nous étions si peu que ça en était mémorable. Nous avons cependant réalisé la séance complète tous les trois et je n’ai  pas regretté d‘être venu. A l’image de ce matin 09 février où nous n’avons été que cinq suite aux intempéries neigeuses de cette nuit.

Si vous étiez président de l’EAPE, que mettriez-vous en place pour le club?

L’EAPE me plaît déjà en tant que tel, je ne souhaite rien changer. Le club répond à toutes mes attentes. De toute façon, la présidence n’est plus de mon âge, il faut laisser la place aux plus jeunes arrivant avec de nouvelles ressources.


les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
22/02 >
20/02 >
16/02 >
14/02 >
07/02 >
06/02 >
02/02 >
30/01 >
28/01 >
26/01 >
25/01 >
23/01 >
19/01 >
16/01 >
16/01 >
11/01 >
09/01 >
22/12 >
21/12 >
20/12 >